Moulkalibur, l'E​.​P. des Rois

by Moulk

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

    Téléchargez à prix libre (ou à prix gratuit) ce chef-d'oeuvre d'art contemporain. Bon, cela dit, si vous avez du fric à dépenser, ne vous gênez pas, hein, faut bien que je puisse continuer à ne pas payer les chinois qui composent pour moi pendant que je glande aux Caraïbes !

      name your price

     

1.
2.
3.
4.
06:57
5.
6.
7.
8.
05:23

credits

released September 21, 2016

Artwork : Ento Noir
enthonoir.tumblr.com

Composé par Moulk entre Juillet 2015 et Août 2016.

Paroles par Moulk et Ento Noir.

Enregistré, mixé et masterisé par Moulk au studio La Belle Bretelle, entre Mai et Septembre 2016.

Facebook :
www.facebook.com/Moulk-261709517236467/

Youtube :
www.youtube.com/user/moulkator/videos

tags

license

about

Moulk France

Metal et humour de merde. Accrochez-vous à vos oreilles !

contact / help

Contact Moulk

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Obésité Morbide au Pays des Licornes
Aujourd’hui mes amis
Je vais vous raconter l’histoire
D’un fabuleux pays
Aux lois un peu aléatoires
Créé y’a des milliers d’années
A une heure avancée du soir
Par une bande de dégénérés
Qui n’avaient plus rien du tout à boire

Le pays contiendrait des choses
Qui défieraient toutes les normes
Des montagnes de bonbons roses
Des banquiers gentils, des licornes
L’emplacement serait secret
Noté seulement sur un post-it
Froissé, brûlé, annihilé
Et mangé par un trilobite


Le pays était heureux
Rien ne pouvait aller mieux
Tout le monde il était beau
Tralala les p’tits zoizeaux


La nourriture coulait à flots
La bouffe poussait dans les prairies
Crèmes glacées, desserts, gros gâteaux
Allez servez-vous c’est gratuit
Ce pays semblait trop parfait
Il devait y avoir un hic
Et il apparut en effet
Que tout ça était calorique

Les ans passèrent tranquillement
Le gras prenant doucement ses aises
Il fut vite impossib’ d’avoir
Le cul coincé entre deux chaises
La langue évolua un peu
Et se mouvant avec mollesse
On finit par dire qu’on avait
Une chaise coincée ent’les deux fesses


Le pays était obèse
Tout n’était que mayonnaise
Tout le monde il était gros
Ils décollaient plus les zoizeaux


Il était temps que l’on ouvre les yeux
La vérité, on l’a dit peu
C’est que le pays jadis merveilleux
Était devenu un pays adipeux

Mais ses habitants, même au bord de la mort
Refusaient encore de faire du sport
Les jambes ne purent plus porter ces tas graisseux
Peu leur importait car ça roulait pour eux
Tout allait bien dans l’pays aux gâteaux
Tout le monde riait car les gros c’est rigolo
Et chacun à son tour, dans sourire de délice
Subit une ultime attaque cardiaque goût réglisse
ARGH x.x


Le pays était obèse
Tout n’était que mayonnaise
Tout le monde il était gros
Ils décollaient plus les zoizeaux
Track Name: Guerre Epée
Sur des terres isolées
L’étendard sanglant est levé
Le grand duc Alambourg
Emmène ses troupes à la bourre
Vassal du Sir Maypomp
Le duc sort de son trou
“Les ordres sont, si je n’me trompe,
De pas taper nos potes à nous”

Dans ce conflit le point central
Si l’on écarte pas les cartes
Serait situé au Val
Au Val Masqué ohé ohé
Sans doute, sans peur, sont parties
Le troupes la fleur au fusil
C’est pas pratique pour tirer
Surtout avec une épée

Allez mes braves gais riez
Veuillez cesser de vous faire buter
Par milliers comme des cons
Sur le champ, ‘pis non, millions

Cet affrontement est une cata
Tout le monde tire dans le tas
Les troupes du duc sont décidées
A toutes bien se faire décimer

Mais tout à coup, une odeur résonne
Les cons s’battant sont tétanisés
Ca sent comme les vieilles personnes
D’où vient donc cette senteur usée ?
Et soudain apparaît au loin
Avançant dans le soleil levant
Une petite vieille aux traits chafouins
Le dentier flottant doucement dans le vent


Allons, viens donc avec moi ma mie
Nous partons à la guerre
On va s’faire des amis
Ca va être super
Allons, viens ma mie
Nous partons à la guerre
Non, pas toi ma chérie
Je parlais à grand-mère


HAAAAAAAARRRRR

Que fait donc cette mamie
Au milieu de cette boucherie
Il n’y a pourtant pas d’promos
Pas d’gigot d’veau, que des zigotos
A la surprise (du) général/e
La mamie qui n’jamais râle
S’avance vers les deux clans enn’mis
Et leur tend des coupes de fruits

Les troupes sont bien formatées
Et s’attaquent alors au dessert
Réduisent les fruits en purée
Car on fait pas d’quartier à la guerre
(à la guerre)

Pour bien finir la digestion
Mémé leur offre des bonbons
“Faire la guerre le ventre vide
C’est un coup à avoir mal au bide”


Mais comme c’est fatiguant d’manger
Les soldats rangent leurs épées
Elles étaient pourtant bien polies
Elles avaient dit “Bon appétit”
Une pause alors s’impose
Et les soldats se reposent
Alliés, ennemis, en symbiose
Oubliant tout ce qui les oppose


Mamie les regarde tout en souriant
Le tableau est vraiment attendrissant
Que d’guerriers crevés au sol roupillant
Au beau milieu de jolies flaques de sang
Ce n’est plus trop la peine de croiser le fer
Certains hommes du duc sont encore vivants
La pire déconfiture est bien moins amère
Nous pouvons dire maint’nant “merci bonne maman”


Le sommeil a sommé
L’armée assommée de ronfler
Le réveil a sonné
Mais les soldats n’se sont jamais levés


Allons, viens donc avec moi ma mie
Nous partons à la guerre
On va s’faire des amis
Ca va être super
Allons, viens ma mie
Nous partons à la guerre
Non, pas toi ma chérie
Je parlais à grand-mère

Pourquoi as tu mis, mamie
Du cyanure dans leurs desserts
Y’a même plus de salami
Et aucun adversaire
C’est pas cool ça, mamie
Nous partions à la guerre
Mais maintenant tout est fini
T’es la pire des grand-mères
Track Name: Allô, Allô, Monsieur l'Ordinateur (Dorothée Cover) - Brootal Version
Vous avez appelé le Bureau du Bonheur,
Ne quittez pas

Allô, allô, Monsieur l'ordinateur
Dites-moi, dites-moi où est passé mon coeur
Je vous appelle au bureau du bonheur
Car je sors à l'instant du ministère des pleurs

Dites-moi
Ne quittez pas, bureau du bonheur
Où il est
Nous recherchons votre petit coeur
Dites-moi
Tout's les données dans l'ordinateur
S'il vous plaît
Sont programmées

C'est arrivé hier matin
Avant cela tout allait bien
Je me promenais dans la rue
Quand soudain il a disparu

Je n'comprends vraiment pas pourquoi
On s'entendait bien lui et moi
Il est parti sans prévenir
Sans rien dire

Allô, allô Monsieur l'ordinateur
Dites-moi, dites-moi où est passé mon coeur
J'ai vérifié, ce n'est pas une erreur
J'ai un certificat signé de mon docteur

Dites-moi
Ne quittez pas, bureau du bonheur
Où il est
Nous recherchons votre petit coeur
Dites-moi
Tout's les données dans l'ordinateur
S'il vous plaît
Sont programmées

J'ai attendu toute la nuit
Mais il était vraiment parti
Il faut venir à mon secours
Vous êtes mon dernier recours

Je vous promets de vous donner
Tous les indices, tout's les données
Il faut vraiment que vous m'aidiez
S'il vous plaît

Allô, allô Monsieur l'ordinateur
Ne cherchez surtout plus, j'ai retrouvé mon coeur
C'est un garçon au sourire enjôleur
Qui l'avait emporté en passant par erreur

Dites-moi
Ne quittez pas, bureau du bonheur
Où il est
Nous recherchons sourire enjôleur
Dites-moi
Tout's les données dans l'ordinateur
S'il vous plaît
Sont programmées
Track Name: Nainvasion
Hey les gars écoutez ça
Je pense que vous n’me croirez pas
Des trucs louches qui tombent sur moi
Y’en a déjà eu des tas
J’ai vu des vampires, des bélugas roux
Un pyro-barbare complètement fou
J’ai parlé à Dieu quand Satan est mort
Mais là c’te blague ça bat tous les r’cords


Encore dans le pâté je me réveille
Et me lève en me cognant un orteil
Bizarre hier soir y’avait rien ici
Mais qu’est-ce que ce truc fout devant mon lit ?
(yeah)
En plus j’avoue ça ne ressemble à rien
Ne serait-ce donc pas un p’tit totem indien ?
J’ouvre alors les yeux avec grand peine
Et ce que je vois me fait perdre haleine

[pont]

Devant moi se tient un nain
Un nain chair, pas de jardin
Il me regarde sans dire un mot
Son air me fait froid dans le dos
Je sors de ma chambre tremblant comme une feuille
Et là manque de me viander la gueule
Dans le couloir, une dizaine de nains
Attendent alignés avec le plus grand soin


Ces nabots minables
Sont abominables
C’est une nainvasion
Une nainfestation
Ces nabots minables
Sont abominables
Sauvez demain
Mangez du nain



Y’a plein de nains dans ma maison
Dans les chiottes, sous le paillasson
Y’en a dans la salle à manger
Et dans l’frigo j’ose pas r’garder
Y’a plein de nains dans mon salon
Debout sur la télévision
Ils m’observent sans bouger
Et moi je commence à flipper


Allo Bricomania ? Oui bonjour je cherche des trappes à nains.
Vous savez, c’est comme des trappes à chinois, mais pour les nains quoi.
Vous en avez pas ? Mais c’est quoi ce magasin ?!


J’ai essayé de les compter
Mais leur nombre ne fait qu’augmenter
Je tente de rationaliser
Mais je crois que je suis colonanisé
J’ai bien tenté de les cramer
Mais ils sont tous minifugés
Il ne me reste qu’une solution
Une pétition contre ces petits fions !


Ces nabots minables
Sont abominables
C’est une nainvasion
Une nainfestation
Ces nabots minables
Sont abominables
Sauvez demain
Mangez du nain

[Solo]

Ces nabots minables
Sont abominables
C’est une nainvasion
Une nainfestation
Ces nabots minables
Sont abominables
Sauvez demain
Mangez du nain


Je m’croyais perdu pour de bon
Ces nains poussent comme des champignons
Mais à ma grande stupéfaction
Ils ont tous signé ma pétition
Thibault l’nabot, Pacôme le gnome
Lucien le lilliputien
Mais aussi Gaston l’avorton
Et puis Marion la demi-portion

Et Luna l’annulée verticale
Ainsi que Frodon le myrmidon
Y’avait Ursule l’homoncule
Et Bernadette la farfadette
Clémentine la tantine naine
Qu’est un tantinet ratatinée
Et même Ugolin le gobelin
Et Maximus le minus

Y’avait Mickey le poulpiquet
John-Beef le colosse négatif
Même Jean-Pierre le lutin
Moi j’en perds mon latin
Avec tout ça j’ai pu enfin
Valider mon projet d’expulsion
Malgré leur taille tous ces nains
Sont vraiment d’énormes cons